Service client AGIRC ARRCO

Indice de visibilité par les ménages en FRANCE

70

Thématique de la marque agirc arrco :

Société
Service public et administration
Site web d’actualités
Organisation à but non lucratif

Table des matières AGIRC ARRCO

  • Contacts AGIRC ARRCO
    • Téléphone (7j/7)
    • Site internet
    • Page Facebook
    • Mail
    • Courrier
    • Chat
    • Adresse postale
  • Liste des magasins NEDJMA
    • Horaires ouverture
  • Description du service de la marque NEDJMA

Contact le service client AGIRC ARRCO

Vous souhaitez contacter le services clients agirc arrco pour diverses raisons ? Vous trouverez sur cette page dédié à la marque AGIRC ARRCO les informations pour une mise en relation avec les différents services du support et gestion client.

Services pour joindre le service client AGIRC ARRCO  :

  • Service client pour les demandes générales sur AGIRC ARRCO 
  • Assistance diverses AGIRC ARRCO 
  • Support client AGIRC ARRCO 
  • Garantie AGIRC ARRCO 
  • Remboursement AGIRC ARRCO 
  • Prise en charge des réparations (produit ou préjudice) avec AGIRC ARRCO 
  • Différents problèmes ou disfonctionnements sur AGIRC ARRCO 

La mise à jour de cette page @Les.Experts.Retraite à été réalisée le 11/11/20 

Contacter AGIRC ARRCO par téléphone

Contactez-nous pour obtenir le numéro de téléphone ou être mis en relation

Mise en relation avec le service client

* Mise en relation au 08 91 15 05 67 (0,80€/min + prix d’un appel local)

Informations de contact de AGIRC ARRCO sur le réseau social Facebook

Nom de la page : Les Experts Retraite

Page fan Facebook  agirc arrco : https://fr-fr.facebook.com/Les.Experts.Retraite/

Pseudo facebook : @Les.Experts.Retraite

Nombre de likes : 142572

Modifier une information Facebook

Site internet officiel pour plus d’informations sur NEDJMA

Sur le nom de domaine www.agirc-arrco.fr vous trouverez plus d’informations sur la gestion du service client AGIRC ARRCO à cette adresse : http://www.agirc-arrco.fr/ : Agirc-Arrco : Retraite complémentaire des salariés du secteur privé

La thématique du site web agirc-arrco.fr appartient à Société.

  • Nombre de pages de référence : 3772
  • Nombre de domaines avec référence : 45
  • Rank du domaine : 99

Modifier une information du site internet 

Contacter le service client par chat (tchat)

Il n’y a actuellement pas de service connu de chat pour les produits ou services de la marque AGIRC ARRCO

 

Ajouter un site de tachat 

Contacter le service client par courrier

Il n’y a actuellement pas de service connu sur cette page pour contacter le service client par courrier

Ajouter une adresse de courrier pour   

Contacter le service client par Email (mail)

Il n’y a actuellement pas de service connu sur cette page pour contacter le service client par mail

Ajouter un service tachat AGIRC ARRCO

Liste pour NEDJMA  des expressions associées

Aucune réponse ou avis sur AGIRC ARRCO

Déscription générale des services et produits de la marque AGIRC ARRCO

Une réforme à double sens semble avoir sauvé Agirc-Arrco, qui va bientôt devenir un régime unifié, écrit Gilles Pouzin. Mais le nouveau président national dirigera la poursuite des réformes

En un coup d’œil

– Une nouvelle série de réformes des retraites est attendue à la suite des élections de cette année.
– Le nouveau régime unifié remplacera l’Arrco-Agirc d’ici 2019.
– Les réserves à long terme ont été ramenées à 65 milliards d’euros, malgré les prélèvements effectués pour couvrir le déficit par répartition.
– Les véhicules de retraite par capitalisation apparaîtront avec la loi de 2016 autorisant les IRP.

De nouvelles réformes sont nécessaires pour le système de retraite par répartition français, qui reste confronté à d’énormes défis démographiques, économiques et sociaux. Cela dépendra de l’élection présidentielle et des élections législatives du 7 mai et du 18 juin (voir encadré). Mais les réformes se déroulent déjà avec une étonnante fluidité par rapport aux troubles qui entourent leur discussion.
« C’est plutôt un fondu enchaîné qu’un saut dans l’inconnu », commente François-Xavier Selleret, directeur général de l’organe central du GIE Agirc-Arrco, à propos de sa transformation en Régime Unifié (UR).
Plus de 30 millions de personnes dépendent du régime de retraite complémentaire Arrco-Agirc pour les employés du secteur privé – 18,2 millions d’actifs et 12,4 millions de retraités. Soulignant l’importance de ce régime, M. Sellert qualifie la retraite de « richesse des non riches ».
Arrco-Agirc verse 75 milliards d’euros de pensions chaque année, soit un quart des 305 milliards d’euros de revenus de retraite provenant des régimes de retraite français (voir figure 1). Le régime est financé par des cotisations par répartition et des réserves à long terme (le coussin représente moins d’une année de versement des pensions, soit environ 65 milliards d’euros). L’Agirc était le régime de retraite complémentaire pour les cadres du secteur privé, qui remonte à 1947, tandis que l’Arrco a vu le jour en décembre 1961 en tant que régime général de retraite complémentaire pour les employés du secteur privé, y compris les cadres qui cotisent à l’Arrco pour la partie la plus basse de leur salaire (jusqu’à 3 269 euros de salaire mensuel brut). Avec une population croissante de cadres faiblement rémunérés, la pension de l’Arrco représente la majorité des revenus pour 70 % des cadres supérieurs nouvellement retraités.
Suite à l’accord national signé en octobre 2015, la fusion de l’Agirc avec l’Arrco pour créer un régime de retraite complémentaire unique – Régime unifié (UR) – devrait s’achever en 2019. Il ne s’agira pas d’une révolution.

« Les paramètres des retraites ont convergé au cours des 15 dernières années, les systèmes informatiques ont été fusionnés et le rendement des points de retraite a été harmonisé, ce qui va faciliter le travail de fusion », a déclaré M. Selleret lors d’une réunion avec les représentants syndicaux de la Confédération française des travailleurs chrétiens.
L’une des principales préoccupations des syndicats français, et même de la Confédération européenne des cadres, est que l’UR mettra fin au lien entre l’Agirc et le statut des cadres. A partir de 2019, le statut spécial des cadres ne sera plus défini dans le cadre du système de retraite, et pourrait disparaître sans que d’autres initiatives ne soient prises pour définir le statut des cadres.
Le nouveau régime comportera une réserve d’adaptation obligatoire (plutôt qu’une réserve à long terme) avec un plancher d’au moins six mois de versement des pensions. Il prendra un départ raisonnable étant donné que les réserves d’Arrco-Agirc ont été préservées grâce à un mélange d’austérité, de réformes des retraites et d’effets de marché favorables.
Fin 2013, il était à craindre que les réserves se tarissent d’ici 2017-20, malgré les réformes précédentes visant à les préserver, car la détérioration des conditions économiques a nui à l’emploi dans le secteur privé, ce qui a entraîné une baisse des cotisations.
Au lieu de cela, les réserves d’Agirc-Arrco ont renaît, défiant son sombre destin. Le total est estimé à environ 65 milliards d’euros, ce qui est plus élevé qu’avant la crise financière, malgré des prélèvements cumulés d’environ 35 milliards d’euros pour couvrir les déficits annuels successifs. Les chiffres définitifs seront confirmés en mai prochain.

Réduction des coûts et consolidation

La réduction des coûts de gestion d’Agirc-Arrco est un autre aspect des deux dernières réformes (mars 2013 et octobre 2015) – en 2012, les coûts de gestion totaux ont atteint 1,9 milliard d’euros. L’organisme central du GIE Agirc-Arrco et ses institutions décentralisées ont déjà réduit leurs coûts de gestion annuels de 210 millions d’euros, soit seulement 90 millions d’euros de moins que l’objectif initial de 300 millions d’euros. Grâce à un deuxième plan d’économie adopté en 2015, qui prévoit des réductions supplémentaires de 300 millions d’euros d’ici 2022, le GIE Agirc-Agirc aura réduit ses coûts de fonctionnement d’un tiers.

Un effet secondaire de la réforme, de la recherche d’efficacité et de l’unification, a été l’accélération des fusions et acquisitions parmi les groupes de protection sociale restants (GPS). Ces entités comprennent généralement une institution de retraite (Agirc-Arrco), un fournisseur d’assurance (institut de prévoyance, couvrant le congé de maternité, les prestations d’invalidité et l’assurance décès) et une couverture d’assurance supplémentaire, y compris les régimes de santé d’entreprise.
Afin de préserver l’esprit des institutions paritaires d’origine, chaque CGP fonctionne sous sa propre identité juridique, soumise à une association faîtière. Concrètement, la consolidation Agirc-Arrco a été un outil politique pour former de grands groupes afin de concurrencer les acteurs de l’assurance privée, même s’ils n’existent pas réellement en tant qu’entités consolidées.
Cette consolidation a déjà permis de réduire le nombre de GPS de 110 en 1996 à 18 au printemps 2014 et à 16 aujourd’hui. Cette liste devrait encore se réduire à « 4+1 » – AG2R La Mondiale, Malakoff-Médéric, Humanis et Klesia, plus un groupe d’entités plus petites.
Ce dernier regroupement comprend des groupes de protection sociale pour les professions ayant un statut salarial de courte durée, comme les journalistes indépendants ou les travailleurs du spectacle, et réunit Audiens, Lourmel et B2V avec leur homologue plus important, Pro-BTP. Les institutions financières liées au secteur agricole (Crédit Agricole, Groupama et Mutualité Sociale Agricole) ont proposé un projet alternatif avec Agrica, mais les dirigeants d’Agirc-Arrco l’ont rejeté. Ils sont de retour à la table des négociations avec Alliance Pro et deux des principaux consolidateurs d’institutions de retraite – AG2R La Mondiale et Humanis.
Qu’y a-t-il à négocier pour une institution de retraite par répartition à but non lucratif, gérée par des membres bénévoles du conseil d’administration de syndicats et d’organisations professionnelles ? Les institutions Agirc-Arrco ne sont pas à vendre, mais leur relation avec les employeurs – auprès desquels elles perçoivent des cotisations de retraite et auxquels elles vendent des assurances maladie complémentaires – est précieuse.
Par exemple, l’Ircem, un petit groupe de protection sociale pour les travailleurs à domicile (femmes de ménage, nourrices, jardiniers) a été courtisé par Humanis et AG2R La Mondiale, avec l’intérêt de reprendre les deux millions de membres de l’Ircem à des fins de vente croisée d’assurances.
Quel est l’intérêt pour les décideurs de l’institution fusionnée ? Aucun argent n’est en jeu puisqu’ils ne sont pas actionnaires, la question est celle du pouvoir entre groupes influents, syndicats et organisations patronales ainsi que directeurs généraux, pour avoir ou conserver des positions professionnelles ou une portée commerciale dans le secteur de l’assurance.

La prochaine frontière

Depuis des décennies, les commentateurs du secteur ont anticipé et préconisé un marché des pensions par capitalisation, mais aucun modèle ne s’est avéré attrayant.
Emmanuel Macron, l’un des favoris du Président, s’est engagé à développer les fonds de pension « à la française » lorsqu’il était ministre de l’économie, de 2014 à 2016.

PS : Le service de mise en relation téléphonique du service client AGIRC ARRCO sur https://service-client-info.org/ est un service indépendant et non affilié à la société ou services agirc arrco. Certains informations peuvent être incomplètes, vous pouvez dance cas ajouter les informations manquantes pour contacter les services de relation client par téléphone, mail, tchat, facebook, twitter ou courrier 

Page de renseignement pour AGIRC ARRCO crée le 7 novembre 2020 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

 24h/24, 7j/7